Regardez les post précédents dans la catégorie fanzine pour vous apercevoir des menues difficultés pour sortir un nouveau numéro.

Les deadline ont littéralement explosé, celle du mois mai ou de septembre n'ont servi qu'à faire joli. Mais tout ça n'est rien en comparaison de la semaine qui vient de se passer.

Essayer de sortir à temps un numéro pour le festival BD de Colomiers revenait à faire une opération Kamikaze. C'est le cas. Droit dans le mur.

Parler d'un cauchemar est un euphémisme. C'est une tornade de malchances, de cagouades (des pages qui s'effacent comme par magie...) et de contre-temps qui se sont abattus sur ce pauvre malheureux poilu depuis une semaine.

Le dernier en date, le photocopieur a baissé ses grilles pour un temps indertéminé...

Le Barbu 17 paraîtra bien pour Colomiers... Enfin j'espère parce que...

Votre cher président dictateur génial particulièrement stressé